combien de cartes pour un scénario ?

Pour tout sujet lié à la mise en place des cartes, la création de scénarios, l'équilibre du jeu, ou tout thème général non directement lié à un scénario en particulier.

Messagepar Zorn » Mer Mai 18, 2011 12:06 am

En fait si l'échelle spatiale permettrait finalement de faire figurer les trébuchets sur la même carte ou la carte d'à coté, si l'hypothèse de tirs à courte distance était confirmée... il subsiste toujours le problème de l'échelle temporelle !

Globalement, l'échelle temporelle d'un tour de jeu à Cry Havoc correspond à quelques dizaines de secondes (de mémoire, car il y a eu débat), si l'on prend par exemple pour étalon le nombre de cases de déplacement (2 mètres entre centre d'hexagones adjacents).

Par conséquent entre 2 tirs de trébuchet, si l'on admet qu'il faut une petite heure... je n'ose pas compter les tours de jeu !
(3600 secondes / heure, soit 300 tours environ).

Tout cela justifie à mon sens, l'approche de Siège, avec une logique de tir sur le château "hors carte".

On pourrait cela dit faire figurer les trébuchets sur la carte, pour jouer un scénario de sortie par exemple des assiégés, essayant de détruire les engins.
Je crois bien qu'il y a un tel scénario sur le FAN, dans lequel un siège est mis devant un château au bord de la mer... la marée vient perturber l'organisation des assaillants... les assiégés en frofitent pour faire une sorte !
"Le bien si tu peux, le mal s'il le faut."

Adoubé Chevalier de Bois le Roi, le 6 juin de l'an de grâce 2009.

Skype : Zorn63
Avatar de l’utilisateur
Zorn
Roi
 
Messages: 1114
Inscription: Sam Juin 11, 2005 2:18 am

Messagepar buxeria » Mer Mai 18, 2011 9:05 am

J'avais aussi pondu un scénario dans lequel une arme de siège (catapulte ou trébuchet, je ne sais plus) était positionnée sur la carte tactique mais ne pouvait tirer qu'une seule fois pendant la partie, pour tenir compte de l'échelle de temps.
Passionné !
Avatar de l’utilisateur
buxeria
Empereur
 
Messages: 2633
Inscription: Lun Juin 06, 2005 10:56 pm
Localisation: Raleigh, NC, USA

Messagepar Cruchot » Mer Mai 18, 2011 1:16 pm

On pourrait cela dit faire figurer les trébuchets sur la carte, pour jouer un scénario de sortie par exemple des assiégés, essayant de détruire les engins.


Je vais un peu plus loins, les engins sont "définitivement" placés sur la carte avec les mantelets/palissades de protection (ne les oublions pas).

Donc tout scénario d'attaque ou d'assaut se fait avec les engins en place et les encombrements consécutifs.
Etonnant! non ?
Avatar de l’utilisateur
Cruchot
Sénéchal
 
Messages: 494
Inscription: Jeu Avr 26, 2007 7:09 pm
Localisation: France - Normandie-Juno Beach

Messagepar Zorn » Jeu Mai 19, 2011 1:21 am

buxeria a écrit:J'avais aussi pondu un scénario dans lequel une arme de siège (catapulte ou trébuchet, je ne sais plus) était positionnée sur la carte tactique mais ne pouvait tirer qu'une seule fois pendant la partie, pour tenir compte de l'échelle de temps.


De mémoire, il me semble qu'il s'agissait soit de Viking en goguette, soit de Croisés en route pour la Terre Sainte, faisant un petit break vers Gibraltar, pour assiéger une ville portuaire... donc je dirais probablement un scénario pour les nouvelles cartes du Port Fortifié, version Buxeriia.
"Le bien si tu peux, le mal s'il le faut."

Adoubé Chevalier de Bois le Roi, le 6 juin de l'an de grâce 2009.

Skype : Zorn63
Avatar de l’utilisateur
Zorn
Roi
 
Messages: 1114
Inscription: Sam Juin 11, 2005 2:18 am

Messagepar Zorn » Jeu Mai 19, 2011 1:26 am

Voilà, je crois que j'ai retrouvé : le siège de Lisbonne !

Mais les engins sont du coté des assiégés... et la sortie à la faveur de la marée haute, ne prend pas pour cible un trébuchet, mais un beffroi !

http://www.cryhavocfan.org/fr/suite/port/portlejeu.htm

:arrow: Le siège de Lisbonne 1147 : Des croisés anglos-normands, allemands et flamands en route pour la Terre Sainte prêtent main-forte à Alphonse de Portugal pour reconquérir la ville de Lisbonne tenue par les maures.

Sc1 - Les faubourgs de Lisbonne : Les anglo-normands attaquent les faubourgs de la ville mais la résistance des maures est farouche . fScLb1 - PDF - 369 Ko
v1.0 - 13/03/2010

Sc2 - Le beffroi naval : Les croisés veulent utiliser leurs nefs comme des tours de siège pour prendre les remparts de la ville du côté du Tage. C'était compter sans les mangonneaux postés sur les murs. fScLb2 - PDF - 124 Ko
v1.1 - 1/04/2010

Sc3 - Marée haute : Les croisés ont avancé un beffroi en direction des remparts de la ville mais la marée coupe l'arrivée des renforts. Les maures tentent une sortie pour attaquer la tour isolée. fScLb3 - PDF - 1.3 Mo
v1.0 - 19/05/2010
"Le bien si tu peux, le mal s'il le faut."

Adoubé Chevalier de Bois le Roi, le 6 juin de l'an de grâce 2009.

Skype : Zorn63
Avatar de l’utilisateur
Zorn
Roi
 
Messages: 1114
Inscription: Sam Juin 11, 2005 2:18 am

Messagepar Zorn » Jeu Mai 19, 2011 1:42 am

On avait déjà discuté de ces problèmes de téléscopage d'échelle temporelle.

Une solution dans la logique de Siège, est d'avoir un enchainement de phases à l'échelle "opérationnelle", interuptibles sous certaines conditions pour déclencher une phase de tours "tactiques" (tels qu'on les connait sous CH).

Par exemple pendant les phases "opérationnelle", l'assiégeant pilonne les structures défensives avec son trébuchet, et le défenseur peut générer un taux de pertes chez l'assiégeant (via D10).
A tout moment l'assiégé peut déclencher une phase tactique classique... avec éventuellement un effet de surprise (la nuit...) pour par exemple effectuer une sortie et tenter la destruction des engins. De même pour l'assiégeant, qui peut souhaiter tenter un assaut.
Si pendant 2 tours successifs (de chaque joueur), il n'y a aucun mouvement, alors on repasse au niveau "opérationnel".
"Le bien si tu peux, le mal s'il le faut."

Adoubé Chevalier de Bois le Roi, le 6 juin de l'an de grâce 2009.

Skype : Zorn63
Avatar de l’utilisateur
Zorn
Roi
 
Messages: 1114
Inscription: Sam Juin 11, 2005 2:18 am

Messagepar Cruchot » Jeu Mai 19, 2011 1:27 pm

La solution la plus simple :
La phase opérationnelle s'achève s'il y a un scénario tactique. J'imagine mal les servants d'un trébuchet continuant à bricoler leur machin quand cela se bastonne à 10m.
Ils le défendront (peut-être), ils combatteront, ils iront se planquer mais très probablement arrêteront leur activité initiale.

Quant à une simulation de tirs sporadiques des défenseurs, cela doit pouvoir se factoriser tout simplement et être traité dans la phase opérationnelle.
Etonnant! non ?
Avatar de l’utilisateur
Cruchot
Sénéchal
 
Messages: 494
Inscription: Jeu Avr 26, 2007 7:09 pm
Localisation: France - Normandie-Juno Beach

Re:

Messagepar valentind05 » Mer Déc 05, 2018 5:58 am

buxeria a écrit:Voilà une étude intéressante.
Si par contre je regarde la plupart des scénarios proposés, je n'en connais que très peu utilisant 3 cartes dans la largeur : On est soit sur du 2 cartes, soit 4 cartes en carré.
Je suis d'accord avec toi que ces réflexions s'adressent surtout à Vassal, car le déploiement d'un grand nombre de cartes sur une table (ou par terre, comme je l'ai le plus souvent pratiqué à l'époque où je ne craignais pas un lumbago) n'est jamais pratique, sans parler de l'isomorphie approximative de certaines cartes.

Et bien, je ne savais pas qu'on pouvait disposer de cartes pour écrire son scénario.
valentind05
Serf
 
Messages: 1
Inscription: Mar Nov 27, 2018 7:16 am

Précédente

Retourner vers Divers

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités