Questions d'un débutant

Guiscard est un jeu complet sur le thème des Normands en Italie du Sud et en Sicile au XIe siècle. Il est destiné à ceux qui voudraient jouer à Cry Havoc mais ne trouvent plus les boîtes originelles.

Questions d'un débutant

Messagepar Gauvin » Mer Juin 19, 2024 6:28 pm

Bonjour à tous,

Je découvre le jeu. Avant d'y jouer avec un ami très très tatillon sur les règles de jeux et de me lancer dans mon club, j'essaie de comprendre les mécanismes. Je procède à beaucoup de petits tests en jouant seul des petites séquences. Je note toutes les questions sur un carnet au fur et à mesure depuis un bon mois.

Avant d'écrire sur ce forum, j'ai publié une première volée de questions sur BoardGameGeek. UN célèbre contributeur a eu la bonté de me répondre. Je fais donc un copier/coller des questions et des réponses au cas où ça pourrait être utile à d'autres :

Mes questions :
1) Est-ce que vous comptez les demi cases en bord de plateau comme des cases ? Exemple : si l'on fait entrer un personnage par un bord qui est un demi hexagone, est ce que c'est déjà un point de mouvement de comptabilisé? Est-ce qu'un personnage peut stationner sur cette demi case ? Ca peut être important aussi pour les scénarios où il faut faire sortir des personnages du plateau! Je pense au scéanrio 2 ou 3 ou les normands cherchent à traverser la rivière pour fuir par le bord 3... chaque tour et chaque case peut compter!

2) J'ai lu sur le forum cry havoc fan que combattre sur un cadavre de cheval donne un malus de terrain. Je ne retrouve rien qui le mentionne dans le livre de règles ou dans les aides de jeu. Est-ce une règle maison ?

3) Est-ce qu'un cavalier peut combattre sur toutes les cases qui lui sont adjacentes ? C'est-à-dire pas seulement les 3 cases devant la flêche qui correspondent au museau de l'animal, mais aussi sur les flancs et même sur l'arrière du cheval ? J'ai lu et relu la règle sans rien trouver. Si ce n'est que tout combattant peut attaquer un ennemi adjacent. Donc a priori autorisé... si ce n'est pas interdit

4) Lors d'un test j'ai vu un animal dog qui protégeait des moutons. Ce pauvre dog 1 s'est pris un javelot qui ne lui était pas destiné. J'ai vu qu'il n'y avait pas de face "blessé". J'en déduis qu'un animal blessé est automatiquement dead...

5) Est-ce qu'un archer sur une case "arbre" peut impunément canarder un cavalier, puisque ce dernier ne peut pas attaquer un fantassin sur un arbre ?

6) Dans Ager sanguinis, je n'ai fait que deux tests dont les pauvres Thibaud et Blanchot ont fait les frais (scénario 1). Je n'ai pas vraiment compris la règle de malus du dromadaire vs le cavalier ; j'ai interprété que si un cavalier entre dans une case adjacente à un dromadaire doit faire un test pour ne pas s'enfuir. Et qu'ensuite s'il attaque le dromadaire ou se fait attaquer par le dromadaire, il subira une pénalité et donc un décalage de colonne défavorable. Est-ce que c'est dans l'idée ?

Réponses de m.Hervé T

"Concernant tes questions, ci-dessous mes réponses :
1 - Il est possible de traverser les demi-cases mais pas de s'y arrêter. Ce point de règle sera explicité dans Oppidum.
2 - Bon point. C'est une règle de bon sens, mais je pense qu'on a oublié de le mentionner car un cheval mort n'est pas un terrain à proprement parler.
3 - Oui, autorisé, même si c'est discutable.
4 - Oui
5 - Oui
6 - L'idée, c'est que les chevaux ont une répulsion pour les dromadaires, donc le destrier n'est pas à son mieux quand on lui demande d'attaquer un personnage sur un dromadaire ou s'il croise son chemin. Juste une petite règle pour ajouter du réalisme."

Je suis d'accord avec la réponse donnée et le fait qu'un cavalier puisse frapper à l'arrière de son cheval me laisse assez dubitatif d'un point de vue réalisme. Surtout si l'on prend en compte un élément comme la peur des chevaux vis à vis des dromadaires/chameaux ( ça, c'est génial!).

Voici une nouvelle série de questions de plus qui me fait me creuser le cerveau depuis des jours... je suis gentil, je ne vous donne pas tout d'un coup :D

7) Est-il possible de "traverser une case cheval sans cavalier" d'un adversaire ? Je m'explique, après le 1er scénario, les cavaliers ont attaqués en rang serrés et se sont retrouvés à terre ( bon, le terrain était gras et euuuh... ). Est-ce que les fantassins qui ont mis à terre les cavaliers peuvent traverser les chevaux de leurs adversaires, soit par une avance après combat, soit au tour suivant ? Ou bien doivent-ils se livrer à une boucherie chevaline au sens littéral ( au tour suivant)? J'imagine que les lanceurs de javelots à 2 cases des chevaux peuvent aussi faire un carnage le tour suivant puisque touche automatique...

8) J'ai un souci avec certaines cases. Les cases "chemins" que l'on trouve sur le scénario 1 carte nid d'aigle sont indiquées comme impassable pour les chevaux. Les chevaliers souabes qui auraient l'idée de s'y retrancher dans ce scénario ne seraient donc atteignables que par des fantassins ou par des cavaliers ayant mis pied à terre ?

9) Les cases "rochers". Etant inaccessibles aux cavaliers, des fantassins sur les rochers pourraient impunément les narguer ( ou les obliger à mettre pied à terre)? Pas d'attaque possible de corps à corps ( e ne parle pas de jet de lance) pour un cavalier sur un fantassin sur un rocher adjacent ?

10) La règle de la retraite impossible si je l'ai bien interprétée. Page 6 - infiltration 4.3 " la retraite est impossible sur une case adjacente à un ennemi ayant participé au combat. En ce cas, le personnage reste sur place et est blessé.". J'en déduis qu'un personnage entouré d'ennemi qui se fait attaquer, même s'il obtient un effet recul, reste sur place et est blessé... si c'est ça, je trouve ça très bien, ça récompense le placement et le nombre de ressources moblisées pour blesser un personnage
Gauvin
Serf
 
Messages: 9
Inscription: Lun Juin 17, 2024 9:10 pm

Re: Questions d'un débutant

Messagepar buxeria » Mer Juin 19, 2024 8:13 pm

Mes réponses à tes nouvelles questions :
Gauvin a écrit:7) Est-il possible de "traverser une case cheval sans cavalier" d'un adversaire ? Je m'explique, après le 1er scénario, les cavaliers ont attaqués en rang serrés et se sont retrouvés à terre ( bon, le terrain était gras et euuuh... ). Est-ce que les fantassins qui ont mis à terre les cavaliers peuvent traverser les chevaux de leurs adversaires, soit par une avance après combat, soit au tour suivant ? Ou bien doivent-ils se livrer à une boucherie chevaline au sens littéral (au tour suivant)? J'imagine que les lanceurs de javelots à 2 cases des chevaux peuvent aussi faire un carnage le tour suivant puisque touche automatique...

On considère les chevaux sans cavalier comme neutre, donc ni ami, ni ennemi et tout personnage peut les déplacer. J'ai l'habitude de les pousser pour me frayer un chemin s'il y a des cases libres autour. Sinon, c'est la même règle que pour les cases avec des personnages amis ; On peut les traverser mais on ne peut pas s'y arrêter.

Gauvin a écrit:8) J'ai un souci avec certaines cases. Les cases "chemins" que l'on trouve sur le scénario 1 carte nid d'aigle sont indiquées comme impassable pour les chevaux. Les chevaliers souabes qui auraient l'idée de s'y retrancher dans ce scénario ne seraient donc atteignables que par des fantassins ou par des cavaliers ayant mis pied à terre ?

Bon point. Je pense que cette règle a été mise en place pour la mini-carte L'escalier, afin d'éviter que les cavaliers puissent emprunter l'escalier taillé dans le rocher. Mais comme ces cases alternent avec des cases escaliers qui rendent le franchissement impossible de toute façon, je pense qu'on peut en faire abstraction. Le chemin d'accès au nid d'aigle peut être accessible aux cavaliers.

Gauvin a écrit:9) Les cases "rochers". Etant inaccessibles aux cavaliers, des fantassins sur les rochers pourraient impunément les narguer ( ou les obliger à mettre pied à terre)? Pas d'attaque possible de corps à corps (je ne parle pas de jet de lance) pour un cavalier sur un fantassin sur un rocher adjacent ?

Oui, là encore une règle permettant de donner une chance à des fantassins contre des cavaliers. Le test du scénario permet d'éviter que cette règle n'ait des conséquences inattendues si elle est utilisée dans un autre contexte.

Gauvin a écrit:10) La règle de la retraite impossible si je l'ai bien interprétée. Page 6 - infiltration 4.3 " la retraite est impossible sur une case adjacente à un ennemi ayant participé au combat. En ce cas, le personnage reste sur place et est blessé.". J'en déduis qu'un personnage entouré d'ennemi qui se fait attaquer, même s'il obtient un effet recul, reste sur place et est blessé... si c'est ça, je trouve ça très bien, ça récompense le placement et le nombre de ressources moblisées pour blesser un personnage

C'est bien çà !
Passionné !
Avatar de l’utilisateur
buxeria
Empereur
 
Messages: 3114
Inscription: Lun Juin 06, 2005 10:56 pm
Localisation: Raleigh, NC, USA

Re: Questions d'un débutant

Messagepar Gauvin » Mer Juin 19, 2024 8:41 pm

Merci beaucoup pour les réponses! J'ai tout ce qu'il faut pour démarrer sereinement. Je vais pouvoir présenter le jeu à mon ami et le convaincre plus facilement. Il vaudrait mieux qu'il gagne, connaissant son caractère mauvais joueur. :D De mon côté, je joue pour m'amuser, sans forcément vouloir performer à tout prix. Surtout avec les enfants.

Je ne savais pas si je devais poser ces questions de règles sur ce thème de Guiscard 2 ou les déposer sur la partie " litiges et points de règles".
J'ai testé jusqu'au 6e scénario des petites séquences pour voir le déroulé des tours de jeu ( comprendre par exemple la notion de tir défensif que je ne retrouve pas dans d'autres jeux. Ce n'est pas spécialement intuitif, surtout quand on joue seul, mais je reconnais que c'est diablement efficace ; avant de lancer un combattant sur un archer, pour peu qu'il y ait des défenseurs qui fassent un peu obstacles et office de zones de contrôle donc proposant de l'infiltration, il faut bien calculer la prise de risque! Durant mes tests, plus d'un cavalier s'est retrouvé les 4 fers en l'air, stun. Le tir défensif permet aussi au joueur défenseur de rester en alerte sans attendre les bras croisés pendant 20 minutes que son adversaire lui ai mis une platrée, et là encore je trouve que c'est une règle rare et précieuse.)

Bien que ce ne soit pas le sujet, je me permets de vous dire que les visuels du jeu Oppidum sont fantastiques! Il fait partie de ma future liste d'acquisition (avec Sherwood pour le tester avec mon fils de 10 ans). J'espère que le père Noël aura une grande hotte cette année!
J'ai hâte de voir ce que nos braves gaulois torses nus vont faire contre les carapaces de fer...
Gauvin
Serf
 
Messages: 9
Inscription: Lun Juin 17, 2024 9:10 pm

Re: Questions d'un débutant

Messagepar Gauvin » Mer Juin 19, 2024 9:23 pm

Je pose les dernières question qui me taraudent pour ce soir,

11) Les fenêtres de la chapelle lorsque l'on joue par exemple le scénario 8 : le pieux normand ( au passage, joli jeu de mots :) ).
J'ai essayé ce scénario qui m'intriguait par sa configuration très claustrophobique. J'ai lu et relu la règle de la fenêtre de la chapelle assimilée à une archère. Je visualise très bien la chose pour avoir visité de très nombreux châteaux. Effectivement c'est très étroit, le tireur ne devait pas être bien à l'aise pour tirer et avoir un angle assez réduit. Pourquoi la règle page 14 mentionne dans la colonne en points de mouvements par case " 1 à pied, impassable depuis l'extérieur" ? Celà sous entend il qu'un homme de l'intérieur peut se glisser à l'extérieur pour un point de mouvement ? ça me semble improbable... D'ailleurs, la colonne de droite à côté mentionne que le combat est impossible confirmant sans doute l'étroitesse de la fenêtre. Je me suis dit que c'était peut-être prévu justement pour ce scénario très figé ; celà offrirait l'option aux braves normands désarmés de sortir, quitte à se faire cueillir à l'extérieur...
(J'ai apporté une variante à ce scénario qui a vraiment tout changé! Pendant que les seigneurs normands prient dans la chapelle et se font encercler par les irrespectueux lombards, des sentinelles normandes postées sur la ferme à gauche repèrent l'arrivée des lombards. Ajout de 3 fantassins légers, 1 archer et 1 javelinier positionnés en hauteur dans la ferme. Si les sentinelles sont tuées dans les 4 tours , on reste sur le scénario de base. Si les sentinelles ne sont pas tuées, elles parviennent à sonner l'alarme d'un coup de cors de chasse. Arrivée au 4e tour de 2 cavaliers et de 2 chevaliers à pied par le bas le carte... )

12) Comment interpréter les cases avec du décor ? Ma question est en fait multiple : pour les cases à l'intérieur de la chapelle, il y a des zones arrondies, je les ai considéré comme des recoins mais je suis peut-être dans l'erreur...

13) Les cases où il ya jonction avec du marais et du terrain normal ? J'ai considéré qu'il fallait prendre en compte les parties les plus dominantes, c'est-à-dire plus de 50% du visuel de la case. C'est important pour les marais notamment où l'on voit parfois des cases "d'eau" parmi des cases "marais".
Gauvin
Serf
 
Messages: 9
Inscription: Lun Juin 17, 2024 9:10 pm

Re: Questions d'un débutant

Messagepar buxeria » Jeu Juin 20, 2024 5:10 pm

Gauvin a écrit:11) Les fenêtres de la chapelle lorsque l'on joue par exemple le scénario 8 : le pieux normand ( au passage, joli jeu de mots :) ).
J'ai essayé ce scénario qui m'intriguait par sa configuration très claustrophobique. J'ai lu et relu la règle de la fenêtre de la chapelle assimilée à une archère. Je visualise très bien la chose pour avoir visité de très nombreux châteaux. Effectivement c'est très étroit, le tireur ne devait pas être bien à l'aise pour tirer et avoir un angle assez réduit. Pourquoi la règle page 14 mentionne dans la colonne en points de mouvements par case " 1 à pied, impassable depuis l'extérieur" ? Celà sous entend il qu'un homme de l'intérieur peut se glisser à l'extérieur pour un point de mouvement ? ça me semble improbable... D'ailleurs, la colonne de droite à côté mentionne que le combat est impossible confirmant sans doute l'étroitesse de la fenêtre. Je me suis dit que c'était peut-être prévu justement pour ce scénario très figé ; celà offrirait l'option aux braves normands désarmés de sortir, quitte à se faire cueillir à l'extérieur...

Mauvaise interprétation ! Le 1PM n'est pas pour passer par la fenêtre (ce qui est impossible) mais pour simplement entrer dans la case depuis l'intérieur de la chapelle. Les MP concernent toujours la case en question, pas les mouvements d'une case à l'autre sauf mention spécifique.

Gauvin a écrit:12) Comment interpréter les cases avec du décor ? Ma question est en fait multiple : pour les cases à l'intérieur de la chapelle, il y a des zones arrondies, je les ai considéré comme des recoins mais je suis peut-être dans l'erreur...

Pas sûr de comprendre la question. Voir ci-dessous pour la manière de traiter les cases avec plusieurs types de terrain.

Gauvin a écrit:13) Les cases où il ya jonction avec du marais et du terrain normal ? J'ai considéré qu'il fallait prendre en compte les parties les plus dominantes, c'est-à-dire plus de 50% du visuel de la case. C'est important pour les marais notamment où l'on voit parfois des cases "d'eau" parmi des cases "marais".

Pour des raisons esthétiques, j'ai toujours privilégié les zones hybrides aux cases avec un terrain unique. En terme de jeu, celà veut dire que le terrain dominant sur la case est celui qui doit être pris en compte. Au fil des jeux, j'ai renforcé ce choix car il est vrai que certaines cases ont une répartition parfaite entre 2 types de terrain. Pour Oppidum, je m'assure qu'un terrain constitue toujours au moins 60% de la surface d'une case, et la règle le précise désormais.
Passionné !
Avatar de l’utilisateur
buxeria
Empereur
 
Messages: 3114
Inscription: Lun Juin 06, 2005 10:56 pm
Localisation: Raleigh, NC, USA

Re: Questions d'un débutant

Messagepar Gauvin » Jeu Juin 20, 2024 8:25 pm

Je n'en reviens pas que tu prennes le temps de me répondre alors que tu dois être sur un projet qui te prend tant de ton temps ( OPPIDUM)! Un grand merci.
Je suis comme un enfant devant une rock star! Certains trembleraient à l'idée de voir des stars du ballon en vrai. Moi, c'est d'échanger avecle dessinateur/créateur d'un des plus beaux jeux qui existent... c'est comme ça... Lorsque j'ai reçu Guiscard 2, j'ai passé au moins 1 heure à regarder chaque pion de chaque planche, chaque détail... ça m'a remémoré les films de Robin des Bois avec Errold Flynn et autres Yvanhoé...

Pour revenir sur les questions, j'ai quelques précisions et commentaires.

13) " Pour des raisons esthétiques, j'ai toujours privilégié les zones hybrides aux cases avec un terrain unique. En terme de jeu, celà veut dire que le terrain dominant sur la case est celui qui doit être pris en compte. Au fil des jeux, j'ai renforcé ce choix car il est vrai que certaines cases ont une répartition parfaite entre 2 types de terrain. Pour Oppidum, je m'assure qu'un terrain constitue toujours au moins 60% de la surface d'une case, et la règle le précise désormais."
->Tu confirmes mon interprétation. C'est vraiment une bonne idée de privilégier le graphisme, quitte à sacrifier un peu de visibilité. Des cases trop tranchées feraient vraiment ... trop old school ...

12) Sur les parties arrondies de la chapelle, je faisais en fait référence aux murs arrondis notamment à l'intérieur de la chapelle entre la première porte d'entrée principale et la seconde : ça forme comme un mini sas où se trouvait peut-être le bénitier. Bon sang les combats au corps à corp doivent être âpres là dedans! :D faut faire gaffe à pas glisser sur les traces de sang et autres têtes coupées... les murs arrondis "coupent" ou "traversent" les hexagones de cases les séparant en 2. Mais ton explication de la question 13 sur la partie dominante répond tout de même à cette question 12. Des minis cases en quelque sorte.

11) Ouf, merci tu me rassures! Les fenêtres/archères de la chapelle sont infranchissables! Pour avoir vu récemment des archères sur un ouvrage plutôt réhabilité pour la seconde guerre mondiale il est vrai, l'objectif était en partie d'interdire le passage à un homme à pied (l'angle de tir du défenseur bof bof bof)... il me semble avoir lu dans des livres que parfois les attaquants pratiquaient des ouvertures à la masse pour dégonder des portes ou ouvrir des endroits étroits et pouvoir faufiler des bonhommes... difficile à rendre en terme de jeu je suppose!
Ca ne doit pas être du gâteau dans ce scénario de sortir de la chapelle ni d'y entrer d'ailleurs! :D d'où ma proposition d'avoir un deuxième point de concentration de combat vers la zone à gauche de la ferme qui obligerait chaque camp à faire un choix tactique...

7) Je reviens sur la question 7 sur la question de traverser des cases "chevaux sans cavalier". Ta réponse est complète mais réveille une autre question que j'ai eu en lisant la règle... celle de "pousser les chevaux". Je n'ai pas compris comment l'interpréter. Si ça se trouve je me casse la tête pour rien. Je t'explique pourquoi :

hypothèse 1) Soit stricto sensu, un homme à pied (ou à cheval) met une bourrade au cheval ou le bouscule de son gant de fer et le décale d'un hexagone et prend sa place... je suppose que dans les mélêes ça devait arriver et que les chevaux ne restaient pas droits comme des piquets pendant que ça bougeait partout autour.. Surtout qu'il y avait des spécialistes pour couper les jarets des chevaux... d'ou le nom de coupe jaret si je ne dis pas de bêtise... bref, un homme pousse un cheval et occupe l'espace, facile à appliquer comme tu sembles le dire.

hypothèse 2) Il me semble que c'est écrit dans le chapitre lié à la prise de contrôle des chevaux. Il faudrait comme tu l'indiques prendre le contrôle du cheval par la bride donc en étant au niveau de son museau sans ennemi autour et le pousser/tirer. Dans ce cas là ce n'est plus si automatique que ça.

La question est donc est-ce qu'un homme à la force de bousculer un cheval et poursuivre son chemin ou doit il en prendre le contrôle par la bride pour que le cheval obéisse.


Et ma nouvelle question du soir concerne les lanceurs de javelots.

14) Là, c'est ma méconnaissance de l'histoire et de cette arme qui me fait m'interroger. La règle mentionne qu'un javelinier emporte 4 javelots. Mais est-ce possible d'un point de vue réaliste ? La longueur et le poids de ces armes ? Quand à leur efficacité possible ? Les athlètes surentrainés peuvent actuellement lancer des javelots à des portées incroyables, c'est vrai. Mais ils sont en tenue légère. :D Un guerrier en armure de plaque pourrait lancer une lance ou un javelot à 20-30 mètres ? Pourquoi pas ?!

Je suppose que la question va se poser dans OPPIDUM. Je me souviens que mon prof de latin en 5e que j'adorais pour ses explications passionnées nous lisait des extraits traduits en français( oui, en latin on était tous des brèles! "Brélus élévus, presentum sono" ) de la guerre des Gaules : les javeliniers avaient des rôles de harceleurs si je me souviens bien.

Vas-tu t'inspirer du film Gladiator, très graphique, avec des catapultes tirant des boulets enflammés explosifs made in Hollywood ?! :D Les catapultes n'étaient pas vraiment employées en Germanie il me semble... des balistes peut-être ?
Gauvin
Serf
 
Messages: 9
Inscription: Lun Juin 17, 2024 9:10 pm

Re: Questions d'un débutant

Messagepar Born Again 2 » Sam Juin 22, 2024 11:53 pm

A la question 14
I- Les tireurs au javelot
Le javelot en lui-même n’a pas à refaire sa réputation en Grèce et équipe la majorité des tireurs dans les armées des cités. Arme de portée relative en fonction de la force du tireur, il est possible d’allonger cette même distance de tir en utilisant un nœud de cuir (enkylé) lui permettant de vriller (et donc de stabiliser sa trajectoire) en augmentant sa vitesse [1] . D’une taille bien plus courte que la lance et d’un poids bien moindre, il est facile pour le tireur d’en emporter plusieurs, d’en ramasser, s’il le peut, et d’aller en chercher d’autres à l’arrière des lignes également. Les termes pour de tels guerriers varient, que ce soit sous la simple appellation de lanceur de javelot, ou encore d’acontiste [2] .

Source :
https://somatophylaques.com/tireurs-et- ... e-antique/
Born Again 2
Bourgeois
 
Messages: 41
Inscription: Sam Jan 07, 2023 10:58 am

Re: Questions d'un débutant

Messagepar Gauvin » Dim Juin 23, 2024 8:14 pm

Whaou merci Born Again 2, ce site est bien illustré. Je trouve remarquable que des passionnés fassent ce genre de reconstitution. Les lanceurs de javelots correspondent bien à l'idée que je m'en faisais : plutôt habillés de tenues légères et très peu armurés ( ce qui correspond d'ailleurs très bien aux illustrations du jeu). effectivement, si les armes sont de longueur et de poids variables et que ces hommes se donnaient la peine d'aller en ramasser ou de retourner sur les lignes arrières chercher des munitions, 4 me semble cohérent pour restituer ça ( sans alourdir le jeu avec des jets de dés etc).

En naviguant sur le site, j'ai aussi pu voir les photos de frondeurs et l'explication qui allait avec. Je n'en reviens pas! " Les frondes ont l’avantage de tirer bien plus loin que toute autre arme de jet, même l’arc. Onasandre, tacticien grec écrivant au Ier siècle apr. J.-C., met en garde les lecteurs de son traité contre les balles de frondes qui sont difficiles à esquiver et dont les blessures sont complexes à soigner, suivant la théorie de la friction de l’air (dite atomiste [4] ), voulant que le projectile entre en fusion comme l’a expliqué Aristote avant lui dans son traité intitulé « Du ciel » [5] . Lâchée à une vitesse moyenne de 100 km/h (variant suivant la longueur des lanières de la fronde et le poids du projectile), une balle de plomb pouvait, par exemple, perforer une armure jusqu’à 100 m"...

Je connaissais le mythe de David contre Goliath. Mais franchement, je pensais que c'était une arme plutôt....très très moyenne et surtout extrêmement technique pour de piètres résultats. J'avais tout faux. Finalement, une portée de 100 m capable de performer une armure ( et sans doute un casque en cuir avec le crâne en dessous), des munitions plus facilement transportables que des traits divers. C'est impressionnant.

Je reviens sur la question 7) qui porte sur le fait de pousser un cheval : page 7 chap 4.4.3 "Les chevaux qui n'ont pas de cavalier restent immobiles jusqu'à ce qu'il soient montés ou conduits par la bride". Jusque là, c'est facile. C'est la suite qui me met le doute : "Ils (donc les chevaux) peuvent être poussés par un personnage qui veut occuper une de leur case." L'interprétation semble plutôt simple à la première lecture. Même en l'éccrivant je me demande pourquoi je me pose la question... :D
Soit comme le suggère Buxeria, un personnage, homme ou cavalier, entre sur la case du cheval et le décale d'une case ( = le pousse) et occupe sa place. Du coup, c'est un débat inutile, je me casse la tête pour rien. Cette règle ne me dérange pas, elle se justifie d'un point de vue réaliste de toute façon. En l'appliquant telle quelle, on ne se prend pas la tête : j'avance mon personnage, je pousse le cheval, terminé. Encore que si je pousse le cheval dans une zone de contrôle d'un autre de mes hommes, pourrait-il faire dans ce cas une attaque d'opportunité sur le cheval sans cavalier ? Vous me direz que j'ai une obsession avec le fait de tuer les chevaux.... Je les adore, ne vous inquiétez pas! :D
Mais ce qui me gène en fin de compte, c'est la notion de contrôle du cheval que l'on rencontre 3 lignes en dessous quand il est question de contrôler le cheval par la bride " Cette action est impossible si un ennemi en position d'attaquer est adjacent au cheval". Je m'excuse si mon explication n'est pas claire. En me relisant j'ai l'impression que c'est du chinois. Voici un exemple concret, ça sera peut-être plus parlant... peut-être ...
Trois fantassins bien costauds, mettons Thadeus, Jacob et Paulus (de classe gik) arrivant à obtenir une belle force d'attaque de 45 se trouvent côté gauche du cheval de Tancrède. Ils jettent à terre le normand, qui se retrouve étourdi. Tancrède tombe sur le flanc droit de sa monture, au niveau des pattes arrières. L'un des chevaliers germains a l'idée de se rapprocher au contact pour lui porter un coup de grâce au tour suivant et souhaite profiter de l'avance après combat. Mais un ami de Tancrède, Guillaume, se trouve lui aussi sur le flanc droit de l'animal au niveau des pattes avant donc une case au-dessus de celle où a été projeté son ami Tancrède. Donc le cheval est toujours sous contrôle normand si je me réfère à la règle de contrôle... la question est donc de savoir si un chevalier germain peut pousser impunément le cheval/ou le traverser pour passer de l'autre côté et se mettre au contact de Tancrède...
Gauvin
Serf
 
Messages: 9
Inscription: Lun Juin 17, 2024 9:10 pm


Retourner vers Guiscard / Guiscard 2

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités